Le Médium Saignant

février 24, 2010

Jamais sans mon jeans

Filed under: Mode — lemediumsaignant @ 1:24

« Mon seul regret? Ne pas avoir inventé le jeans » Yves Saint-Laurent

Une phrase célèbre qui résume en quelques mots l’impact du jeans sur une société constamment en changement. Le jeans fût créé en 1853 par le bavarois Levis Strauss qui s’imposa avec ses bagages remplis de tissu brun et rigide dans un camp de pionniers à la recherche de pépites d’or pour leur confectionner des tentes. Selon une légende, un jeune pionnier soûl par-dessus la tête aurait mis au défi Levi Strauss de confectionner un pantalon qui résisterait au temps par sa robustesse et sa solidité. Acceptant le défi, le confectionneur bavarois découpa les pantalons réclamés dans le tissu marron avec lequel il cousait des tentes. Satisfait du résultat, Levi Strauss sortit une collection de vêtements nommée Work, destiné aux paysans et aux travailleurs qui avaient absolument besoin de vêtements résistants pour travailler dans les mines ou dans les champs. Ce n’est qu’en 1860 qu’il sort officiellement sa marque Levi’s et remplace le tissu rigide par un coton venant de Nîmes (version phonétique de denim) et le teint en bleu indigo d’où naît la légende blue jean

 

Le jean fut la marque de commerce de plusieurs stars hollywoodiennes des années 40, 50 et 60 telles que James Dean et Marlon Brando. Qui ne se souvient pas du rebel sans cause James Dean dans son dernier film, Géant, où il portait un jean Lee et une chemise tachée de terre et de sueur, déboutonnée bien bas, image qui confirma son statut de sex-symbol, malgré sa mort prématurée en 1955, ainsi que Marilyn Monroe, qu’on avait l’habitude de voir dans ses robes féminines et sensuelles, qui apparaît en 1956 dans le film Bus stop en jean Lee. C’est ce qu’on peut appeler de la bonne publicité. Par la suite, le jean survécut à plusieurs vagues telles que le hippy (jeans pattes d’éléphants, je vous pris), le punk (plus c’est destroy, mieux c’est, de préférence accompagné d’un perfecto en cuir à la Sex Pistols) et le grunge (oubliez la laveuse et cesser d’essayer de recoudre vos trous aux  genoux).

Depuis l’époque de sa création, peu importe sa forme ou sa couleur, le jeans incarne le symbole rebelle et anticonformiste de plusieurs générations qui par le biais du denim essaye de faire passer un message de créativité et de liberté. Alors la prochaine fois que vous essayerez de rentrer dans votre Levi’s, pensez aux tendances porteuses de messages à travers lesquelles le jean a changé et évolué, car que l’on le veuille ou non, elles nous ont marqués d’une manière ou d’une autre.

Laury Petit Fable

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :