Le Médium Saignant

mars 20, 2010

Front commun : le corporatisme[1] syndical mènera-t-il encore une fois à un fiasco monumental?

Filed under: Actualité et politique — lemediumsaignant @ 3:12

La dernière ronde de négociation pour le renouvellement des conventions collectives des travailleur(e)s du secteur public et parapublique de l’état québécois s’est soldée par l’imposition de conditions de travail concernant les clauses à incidences pécuniaires[2], sans oublier les ententes signées à rabais concernant les clauses normatives[3] par l’élite syndicale ayant peur de perdre complètement la face. Qu’arrivera-t-il avec la négociation actuelle? Les grandes centrales syndicales vont-elle encore laisser le corporatisme prendre le dessus sur la solidarité?

Le fiasco de cette lutte syndicale est riche en enseignement tellement elle a été pauvre en résultats. Souvenons-nous de ce qui s’est passé: en décembre 2003, le gouvernement libéral du Québec passait sous bâillon une panoplie de lois anti-syndicales. Entre autres, une changeait l’article 45 du code du travail afin de favoriser le recours à la sous-traitance. Deux autres forçaient la fusion des accréditations syndicales[4] et la décentralisation de la négociation de 26 matières du palier national au palier local dans le secteur de la santé et des services sociaux. La table était donc mise et il était bien clair que le gouvernement ne ferait pas de cadeau à ses employé(e)s. À partir de ce moment, les chefs syndicaux ont demandé la grève sociale (une majorité de leurs membres ont voté en faveur), puis il y a eu une journée de perturbations économiques, une manifestation monstre le 1er mai 2004 en gardant toujours en tête la grève sociale, pour en finir avec cet objectif à l’automne 2004, remplacé par une grève de 24 heures qui finalement ne se concrétisa jamais.

Le corporatisme syndical prit de l’ampleur et remplaça rapidement les grands discours sur la solidarité syndicale. Au début de 2005, les centrales syndicales se divisèrent en deux blocs de négociation distincts (CSN-FTQ et CSQ-SFPQ-SPGQ), résultat de la campagne interminable de maraudage dû aux fusions syndicales dans le secteur de la santé imposées par le gouvernement. Personne ne s’accordant sur des positions et des moyens de pression communs, le gouvernement eu le beau jeu et profita de la zizanie syndicale pour décréter par voie législative les clauses à incidences pécuniaires des conventions collectives de ses employé(e)s.

Que se passera-t-il cette fois-ci? Certaines organisations syndicales seront-elles tentées de quitter le bateau pour tirer la couverte de leur bord? La FTQ quittera-t-elle le front commun en échange d’une promesse du gouvernement qu’il n’y aura pas de commission d’enquête dans le secteur de la construction, secteur où elle a beaucoup plus à perdre que dans la fonction publique? Les syndicats de professeur(e)s et d’infirmier(ère)s qui ont un appui de la population beaucoup plus grand que les autres syndicats laisseront-ils tomber la solidarité intersyndicale en échange d’une augmentation salariale plus élevée?

Soyons clair(e)s, il est certain que les travailleur(e)s de l’état se doivent cette fois-ci de ne pas suivre aveuglément les bureaucraties syndicales s’ils et elles ne veulent pas que ce front commun s’effrite et donne des résultats médiocres encore une fois. C’est aux travailleur(e)s de s’impliquer dans leurs syndicats locaux et de décider eux et elles-mêmes de l’orientation de la négociation et des moyens de pression à appliquer pour la faire avancer en leur faveur. Les résultats de cette négociation sont tributaires de l’implication des syndiquées dans leur lutte.

Francis Chartrand


[1] Doctrine économique et sociale où chaque corporation défend ses propres intérêts

[2] Clauses de la convention collective qui ont un coût direct pour l’employeur (salaire, quantum des différents congés, régime de retraite etc.)

[3] Clauses qui ont un coût indirect ou nul pour l’employeur (octroi des postes, ancienneté, éthique etc.)

[4] Représente chaque unité de négociation octroyée par la commission des relations de travail du Québec

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :