Le Médium Saignant

novembre 7, 2010

Génocide en cours: La mode s’en mêle

En lisant les nombreux livres ou en voyant les innombrables films au sujet de la Seconde Guerre Mondiale et du génocide des Juifs, plusieurs sont honteux de voir jusqu’où l’être humain est capable d’aller, mais peu sont au courant qu’ils font eux-mêmes partie de l’engrenage des génocides actuels. Il existe plusieurs petites façons de sortir de ce cercle vicieux, autant par nos habitudes vestimentaires qu’alimentaires. Alors que les vedettes se dévouent dans la défense des animaux, il serait peut-être temps de populariser la défense des êtres humains également.

Une ONU corrompue

Pourquoi est-ce qu’on ne parle pas plus de ces génocides? La réponse est simple: à cause de la corruption. L’ONU (Organisation des Nations Unies) est devenue tellement corrompue (puisque seules les grandes puissances mondiales la contrôlent) qu’elle refuse de reconnaître que l’exploitation des enfants dans l’industrie du textile et du café est inacceptable ou que l’exploitation de peuples complets en Afrique et ailleurs est un génocide. Pour que l’extermination d’un peuple soit appelée génocide, l’ONU doit l’affirmer.

Pourtant, selon la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide que l’ONU a adoptée en 1948, on peut appeler génocide un meurtre de membres d’un groupe, une atteinte grave à l’intégrité mentale de membres du groupe, une soumission du groupe à des conditions d’existence qui vont le mener à la mort ou l’affecter gravement, des mesures visant à empêcher les naissances dans un groupe ou bien le transfert forcé d’enfant du groupe à un autre. En suivant cette description, on peut affirmer que de nombreux génocides sont en cours a l’instant même où vous lisez ceci et ce, un peu partout dans le monde.

Fashionnista

En portant les vêtements que la plupart portent, c’est-à-dire achetés dans des boutiques comme Sears, Simmons, Néon, Dynamite, ou autre magasin populaire, vous contribuez a l’exploitation d’enfants partout a travers le monde. En mangeant avec plaisir une barre de chocolat Caramilk ou Kit Kat au cinéma, vous faites de même. Ces petits gestes vous semblent bénins. Vous vous dites peut-être: «Ce n’est pas moi qui va réussir à changer le monde, si j’arrête de consommer des produits dont la production est malsaine, ce sera un autre qui le fera à ma place.» C’est exactement ce que se disaient les SS: «Si ce n’est pas moi qui frappe ce Juif, je mourrai et ce sera quelqu’un d’autre qui le fera à ma place.» Un chef n’est rien sans ses partisans. Une société de consommation n’est rien sans ses consommateurs.

De nos jours, plusieurs compagnies offrent des produits abordables et responsables, autant socialement qu’écologiquement parlant. Autrefois, j’était de celles qui pensent que les vêtements équitables et éthiques ont toujours l’air hippie, faits de bouts de tissus rapiécés, ce qui donne une allure horrible. Avoir une courtepointe sur le dos, non merci!

Heureusement, cette idée n’est vraiment pas fondée. Aujourd’hui, les friperies regorgent de petites merveilles. Vous détestez fouiner des heures dans des friperies comme le Village des Valeurs ou Renaissance dans lesquelles il faut presque être chanceux pour trouver un morceau de notre goût? Et bien il existe de nombreuses friperies un peu plus haut de gamme sur le boulevard Saint-Laurent et sur l’avenue du Mont-Royal dans lesquelles les morceaux sont sélectionnés, lavés et parfois même modifiés pour les moderniser un peu. Suggestion de ma collègue Laurry pour les garçons: Rétroviseur Enr. Ma suggestion pour les filles: CUL-DE-SAC sur Saint-Laurent.

Pour ceux et celles qui n’aiment pas acheter du déjà porté, il existe des boutiques qui vendent des échantillons de diverses marques qui seraient normalement jetés. La boutique CUL-DE-SAC sur Ste-Catherine fait cela. Également, la créatrice Mélissa Turgeon répare les morceaux brisés ou qui comportent des défauts dont les compagnies veulent se débarrasser et les revend à moindre coût.

Si vous n’aimez tout simplement pas l’idée de récupération ou d’échantillons, plusieurs designers québécois produisent ici et de manière responsable et détrompez-vous, le mot designer n’est pas toujours associé au mot cher. La marque OÖM en est un bon exemple. De plus, si vous leur donnez des vêtements que vous ne désirez plus, vous obtiendrez 5$ de rabais par morceau que vous achèterez*. Cette marque lancée par Pascale Clauzier et Pascal Benaksas-Couture donne également 2% de ses ventes à des projets sociaux comme Dans la Rue, le Club des petits déjeuners du Québec et Équiterre. La marque American Apparel respecte les droits des êtres humains en grande partie aussi. 

Chocolat et café

Il y a donc des moyens adaptés à tous les goûts pour arrêter cette énorme chaîne de surconsommation meurtrière! Alors qu’en Amérique du Nord, les gens suivent des régimes et souffrent d’obésité (généralisation, puisque certains meurent de faim ici aussi), 800 millions de personnes meurent de faim ailleurs dans le monde. Non mais, pensez-y!

Du côté du café et du chocolat, tout le monde est au courant que ce n’est pas essentiel à la vie. On peut donc facilement se limiter au chocolat équitable (en vente à votre café étudiant d’ailleurs) et plusieurs marques de café équitable existent. En tant qu’accro au café, je peux confirmer qu’il est aussi bon que tous les autres. Pour faire changement ou pour faire comme d’habitude, venez déguster le café équitable de l’Exil!

Transformation du mode de vie

Bref, il est préférable de limiter ses achats plutôt que de porter des vêtements fait d’un matériau tissé à la main par des fillettes qui ne font que travailler et n’ont pas le temps de vivre leur enfance, sous prétexte que leur doigts fins sont parfaits pour la production. Ces enfants perdront leur emploi et mourront de faim si la consommation diminue, vous dites? Et bien, je crois que si tous tiennent à coeur cette cause, l’ONU sera forcée d’intervenir et ne pourra laisser ces peuples se faire exploiter de la sorte.

Également, pour avoir un mode de vie éthique, pas besoin de se mettre d’affreux bouts de tissus sur le dos, de ne pas manger de chocolat et de boire un café imbuvable! Être écologique, éthique et raffiné est une combinaison possible!

*Pour profiter de rabais sur la marque OÖM, retournez vos vêtements au 2065 Parthenais, local 028, Montréal, Québec, H2K 3T1 en mentionnant votre nom et courriel personnel. Un numéro de bon de cadeau vous sera émis.

QUELQUES ADRESSES

Pour votre magasinage des fêtes

  • BELLE ET REBELLE. 6321 St-Hubert
  • CUL-DE-SAC. 371 Mont-Royal Est, 3811 Ste-Catherine Est, 3966 St-Laurent
  • L’APPARTEMENT. 1871 Mont Royal Est
  • MODECO. 1827 Mont-Royal E
  • LA CORDÉE. 2159 Ste-Catherine Est
  • LE YÉTI. 5190 Boul. St-Laurent
  • MÉMENTO. 3678, rue Saint-Denis
  • NAHIKA. 4435 St-Denis
  • RIEN À CACHER. 4141 St-Denis
  • RÉTROVISEUR ENR. 751, rue Rachel Est

 

Laura Pelletier

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :