Le Médium Saignant

novembre 21, 2010

Groupe du mois de décembre : Northern Abyss

Filed under: GROUPE DU MOIS,Musique — lemediumsaignant @ 3:07

Entrevue Exclusive

Le 8 novembre dernier, Northern Abyss, un groupe émergent et très versatile de métal montréalais, a gentiment pris le temps de répondre à quelques-unes de mes questions. Le groupe comprend trois membres : Samuel Chevrier, chanteur et guitariste, David Minier, guitariste, et Timmy Lafayette, batteur, qui ne pouvait malheureusement pas être présent durant l’entrevue. Après que j’aie assisté joyeusement à leur pratique, David, avec sa guitare qu’il garde précieusement dans ses mains, grattant quelques notes ici et là, et Sam, lui, avec ses drumsticks, tapant ici et là, s’assoient et discutent avec moi de musique, de drogue, de concepts, du Québec et de leurs projets futurs.

Que signifie votre nom de groupe?

David : Le Québec est une nation française, au nord, qui a été colonisée par les Anglais et l’idée de Northern Abyss provient de là. On est dans un gouffre et, tranquillement pas vite, la nation québécoise est en train de s’y enfoncer, elle s’effondre. C’est une des raisons de plus pourquoi nous sommes partis pour chanter en anglais. Si on veut faire parler de nous autres, c’est préférable que nous chantions en anglais qu’en français.

Sam : D’où le gouffre, parce que nous sommes tous pognés et on n’est pas capable de s’en sortir.

Alors, si je comprends bien, vous chantez en anglais parce vous n’avez pas le choix?

Sam : On chante en anglais, parce que ça ne change pas grand chose.

N’êtes-vous pas en train de contredire le nom de votre groupe?

David : Oui, exactement. D’où le terme abyss ; on est dans un gouffre. On est perdus. Mais il se peut qu’on change notre nom, parce qu’il y a une connotation politique sur le Québec.

Sam : On aimerait plus avoir un regard politique sur le monde en général.

« Je suis avant tout un musicien avant d’être guitariste. » – David Minier

Comment vous définissez-vous en tant que musiciens? Quel est votre style musical?

Sam : On n’a pas vraiment un style vraiment défini. On essaie de toucher un peu à tout, autant dans le death que le thrash, à limite le rock. On essaye de jouer un peu de tout. On a un son quand même récent. On veut avoir un son qui bûche sans toutefois rester non-mélodique. Il y a des bands qui ont un son trop lourd qui crée l’effet non-mélodique.

David : Les genres, je pense que le monde ne sait plus la différence, à cause qu’il y en a tellement. C’est du métal, parce qu’on joue avec des amplis et avec la distorsion.

Est-ce que vous considérez ce que vous jouer comme étant difficile techniquement?

David : À la base, on ne veut pas jouer quelque chose de facile.

Sam : On essaye toujours de s’améliorer. On considère qu’est-ce qu’on fait de pas particulièrement facile. On joue partout sur notre manche de guitare. Le batteur fait quelque chose de vraiment spécial. Ce n’est pas si simple, mais ce n’est pas si compliqué pour rien non plus.

David : On essaie de profiter de ça pour se lancer un défi en même temps. On compose des affaires difficiles, mais qu’on sait qu’on est capables de faire. On se pousse en quelque sorte.

Est-ce que ça vous arrive de jouer d’autres sortes de musique?

Sam : Du rock classique. J’essaye de jouer beaucoup de styles différents. L’autre jour, on jouait du blues. On s’amuse. Chaque style a sa propre technique, sa propre mélodie. Plus que tu joues de styles, plus tu vas t’améliorer.

David (jouant quelques notes de Sweet Home Alabama de Lynyrd Skynard sur sa guitare): On a plus d’inspiration en jouant plus de styles.

Quels sont les groupes qui vous ont influencés dans votre style musical?

Sam: Lamb of God, Metallica, Megadeth, Kreator, Arch Enemy, Necrophagist, Iron Maiden, Job For A Cowboy.

Comment s’est formé le groupe?

Sam (sur un ton comique): C’est une belle histoire d’amour entre moi et David. J’avais déjà essayé de commencer quelque chose avec un de mes amis. Mais ça n’a pas marché, parce qu’il n’était pas assez sérieux. On n’a pas réussi à faire de quoi concret. Finalement, à mon travail, tout bonnement, un employé est apparu par hasard. J’ai découvert qu’il jouait aussi de la musique. On a joué pour le fun puis après je lui ai proposé de faire un groupe. Comme on avait une bonne entente et une bonne cohésion, ça s’est bien fait.

Mais pourquoi n’avez-vous pas de bassiste dans votre groupe?

David : D’un coup que la musique et le concept seront établis, que la guitare et la batterie seront maîtrisées, on sera prêts à avoir un bassiste qui se joint au groupe. Mais il faudra qu’il s’adapte à notre rythme et à notre musique.

Sam : J’ai déjà eu une opportunité. Il y avait un bassiste intéressé, mais il était trop jeune et il voulait juste triper et utiliser de la drogue. C’est pas pour nous ça.

Alors vous êtes contre la drogue?

Sam : En fait, ce n’est pas qu’on est contre, mais on n’est pas pour non plus. La musique, c’est quelque chose, puis la drogue c’est une autre affaire. Nous, on aime la musique, on n’aime pas ça se geler la gueule.

Il y a des musiciens, par exemple, qui pensent que les drogues élargissent les horizons de la pensée. Êtes-vous en accord?

David : J’en ai déjà pris et j’ai assez d’expérience avec la drogue pour dire que c’est pas la drogue qui te rend plus créatif.

« C’est sûr j’aimerais avoir la chance de jouer sur un gros stage avec un million de personnes. » – Samuel Chevrier

En ce moment, vous êtes juste deux, mais vous avez trouvé un batteur, provenant du Tennessee, et il va bientôt revenir à Montréal. Pourquoi a-t-il décidé de venir à Montréal pour jouer avec vous?

Sam : L’histoire c’est qu’on cherchait un batteur désespérément. J’ai publié plusieurs pubs sur Internet. À moment donné, j’ai reçu un message de quelqu’un qui avait été sur notre MySpace et il avait écouté nos tounes. Ça l’avait intéressé, parce qu’il voulait s’installer à Montréal et il cherchait un groupe qui faisait quelque chose de différent et ouvert à plusieurs styles. Il m’a envoyé un courriel pour dire qu’il était intéressé et qu’il allait venir à Montréal.

David : On pensait qu’il nous niaisait au départ. On ne se prend pas pour des rockstars. On est encore un groupe en formation. On avait écouté qu’est-ce que le drummer faisait puis c’était incroyable. Timmy a joué avec plusieurs groupes connus auparavant. Le fait qu’il est anglophone nous aide beaucoup pour la composition, on s’habitue beaucoup plus au langage.

Est-ce que ça vous arrive de jammer?

Sam : Oui, on fait beaucoup d’échauffements en jammant.

David : Ça détend l’atmosphère.

Sam : C’est drôle, mais souvent l’inspiration vient plus facile de même. C’est comme ça qu’on trouve les rifts à nos chansons. C’est pas toujours la même chose lorsque tu composes tout seul et tu ne sais pas comment t’y prendre, il y a une chimie entre nous trois lorsqu’on joue.

Puis jouez-vous seulement la guitare?

David : On joue de la batterie tous les deux. Je suis avant tout un musicien avant d’être guitariste.

Est-ce que vous planifiez de jouer à des clubs ou à des bars bientôt?

Sam : Oui, j’ai déjà des contacts avec Transit Bar, qui n’est pas loin d’ici. Castiguare, un groupe qu’on connaît, vont aller en tournée et nous allons probablement ouvrir pour eux. Puis, si on est prêts, on va jouer au Club Soda pour le concours Battle Of The Bands.

Vous êtes présentement indépendants. Aimeriez-vous être signés?

Sam : Si l’opportunité se présente, oui. Mais, j’ai un ami avec un studio qui serait prêt à nous enregistrer professionnellement.

David : Je veux rester en contrôle de qu’est-ce que je fais. À partir du moment que t’es signé, tu n’es plus libre.

Avez-vous des ambitions futures, des rêves?

Sam : Mon rêve est de jouer la musique que j’aime. C’est sûr j’aimerais avoir la chance de jouer sur un gros stage avec un million de personnes. (Il rajoute, sur un ton blagueur) C’est sûr que je vais avoir une érection, là.

Article et photos: Ashley Ornawka

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :