Le Médium Saignant

mars 29, 2011

Nul si découvert

Filed under: Édition d'Avril,Littérature,Poésie — lemediumsaignant @ 5:36

Ceci est un message à tous les prédateurs sexuels qui me polluent l’air quand je marche tout bonnement dehors, ou lorsque j’attends l’autobus. Je voudrais seulement vous éclairer sur une éventuelle hypothèse qui ne vous a sans doute pas effleuré l’esprit.

Je suis peut-être plus «twisted» que vous. Je suis peut-être même, (malgré mon air de petite fille innocente) plus dépravée sexuelle que bien des bandits. Qu’est-ce qui ne vous dit pas que moi, ce qui me branche vraiment, c’est la pornographie juvénile?

Vous ne savez pas ce que je fais quand je rentre tard le soir chez moi. Peut-être que j’admire ma collection d’armes à feu, en visant des gens qui passent comme ça devant chez moi.

On nous dit souvent qu’on ne sait pas à qui on a affaire. Honnêtement, je me suis toujours intéressée aux tueurs en série. À leur façon de supprimer les gens. J’aime le sang, les trucs «Gore». Ça me prend par les tripes, vraiment. Ce n’est jamais vraiment arrivé que j’éprouve de la haine pour quelqu’un, mais si c’était le cas, je serai potentiellement dangereuse, étant une personne assez impulsive et à fleur de peau dans la vie en général. Heureusement que j’ai eu une bonne éducation, de très bons parents et une enfance joyeuse, imaginez un instant si cela s’était passé autrement. Avec mon tempérament, je serai peut-être devenue une Ted Bundy.

Bon, mon intention n’est vraiment pas de vous effrayer, mais je trouve ridicule l’attitude et le raisonnement des poulpes qui viennent m’embêter avec leurs intentions grivoises. Il n’y a pas très longtemps, je revenais du cinéma. Il devait être aux alentours de minuit. Rendue près de chez moi, un véhicule ralenti et roule à la même vitesse que moi. Il descend sa vitre et me lance un truc du genre: «Hey ma jolie, je t’emmène? ». J’ai fais mine de ne pas l’entendre, j’écoutais ma musique. Malgré mon indifférence, il a roulé encore un moment comme ça, pour ensuite tourner sur ma rue.

Inutile de vous dire que je commençais à m’impatienter. Rendue devant ma porte, je l’entends se stationner. Évidemment, j’avais peur, mais je commençais surtout à me fâcher. (Et bien sur, c’est dans ces moments là qu’on ne trouve pas ses clés!) Enfin, j’ouvre la porte, la referme et j’observe le malfrat au travers de la vitre givrée.

COMBLE DE LA STUPIDITÉ:

Il monte dans l’escalier voisin, il entre. J’en déduis donc que… c’est mon voisin.

TIENS, T’AS L’AIR FIN LE SMATT, D’ACCOSTER UNE FILLE ET DE TE RENDRE COMPTE QUE, FINALEMENT, C’EST TA VOISINE.

Ok, cela m’arrive souvent de me faire approcher dans la rue ou quand j’attends l’autobus… mais là, en voiture, ralentir comme ça, tel un vautour et s’adresser à moi de façon trop familière, pour se rendre compte ensuite que j’habite à deux pas de sa porte. Chapeau, cher prédateur.

Mais ne t’étonnes surtout pas si un beau matin, tu te réveilles et que tu vois tes pneus troués, ta voiture grafignée et ton palier couvert de déchets nauséabonds (et, comme je vous l’ai dit plus haut, j’aime le sang, le «Gore»), bien, j’attendrais d’être dans ma semaine pour y ajouter une touche un peu plus… personnelle.

Texte et dessin: La Porcelaine

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :