Le Médium Saignant

mai 7, 2011

Un groupe qui a de la classe: Le Kid et les Marinellis

Filed under: Édition de mai,Dossier Spécial Musique,Entrevues — lemediumsaignant @ 8:30

Depuis le 7 février, nous pouvons suivre les participants des Francouvertes Édition 2011, un concours qui assure à de nouveaux groupes francophones peu connus d’émerger sur la scène musicale. C’est en effet un concours prometteur qui permet de connaître la relève musicale. Plusieurs groupes se sont font connaître grâce aux Francouvertes tels que Loco Locass, Ariel, Les Cowboys Fringants, Karkwa et le grand gagnant de l’an dernier: Bernard Adamus (l’album Brun).

Tout ça pour vous dire que j’ai assisté à deux soirées des Francouvertes et que j’ai suivi Le Kid et les Marinellis, un excellent groupe qui s’est rendu jusqu’en demi-finale. Composé de cinq membres dont Luc Brien des Breastfeeders, leur musique rappelle le vieux rock des années 60. Ils s’inspirent principalement de Jacques Dutronc (le succès J’aime les filles) et d’Antoine (Les Élucubrations), et ça se sent jusque dans la voix du chanteur. C’est une musique énergique qui donne envie de danser et de se joindre à eux afin de partager leur fougue! Le plaisir qu’ils ont à jouer est contagieux et facilement remarquable. Le groupe existe depuis trois ans, mais il est beaucoup plus impliqué et « sérieux » depuis environ un an. Ils jouent par-ci par-là dans quelques salles afin de graduellement se faire connaître sur la scène musicale.

Il n’est pas très évident de trouver des informations sur eux puisqu’ils ne font pas beaucoup de promotion ni de grandes annonces publiques, mais j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Olivier Jobin, le batteur du groupe, qui a vraiment été gentil de bien vouloir répondre à mes questions malgré son horaire chargé. Le groupe est composé de Cedric Marinelli (le chanteur), Yannick Bertiaume (guitare solo), Luc Brien (guitare rythmique) Jean-Francois Martin (basse) et Olivier Jobin (batterie). Cedric Marinelli est celui qui écrit et qui compose la trame de base des chansons. C’est lors des pratiques que chacun y met sa touche personnelle. C’est un groupe assez réaliste qui ne s’enfle pas la tête. Les projets se présentent un à un et c’est bien comme ça. Ils y vont graduellement et ils prennent leur temps tout en étant satisfaits de ce qu’il leur arrive en ce moment. Un disque est actuellement dans leurs projets, mais ils n’ont pas l’intention de le sortir tout de suite, parce qu’ils ne voient pas l’intérêt de sortir un disque pour le simple plaisir d’en sortir un. Ils veulent être satisfaits de leur travail et sortir un disque au bon moment, lorsqu’ils seront à leur meilleur.

« Le plaisir qu’ils ont à jouer est contagieux et facilement remarquable. » 

 À votre place, j’irais voir leur vidéoclip très bien réussi sur leur chanson « Jolies filles », réalisé par John Londono (entre autres photographe pour le journal Voir et Nightlife magazine), qui représente bien le style du groupe. Un vidéo en noir et blanc tourné sans décor avec, évidemment, des filles, puis les membres du groupe vêtus de leur costume chic les donnant un certain charme classy. Un clip « 60 » finalement! Le côté fou que l’on retrouve dans leur vidéoclip se retrouve aussi sur scène. Ils sont débordants d’énergie et le plus important: ils ont du plaisir à jouer. Il y avait une grande différence entre leur première et leur deuxième prestations aux Francouvertes: la deuxième était beaucoup plus assumée. Le son était meilleur, la voix ressortait plus et le charismatique Cedric Marinelli (Le Kid) a beaucoup plus interagi avec le public et il nous a fait voir… ses petites culottes mauves… eh oui!

Malgré tout, c’est un groupe qui a de la classe et qui mérite d’être suivi dans leur parcours musical. Ils ont du punch, ils se donnent sur scène et leur musique est ni plus ni moins entraînante. Ils parlent principalement de filles, d’amour et de l’envie de rester jeune. Les paroles sont simples, mais tout est dans l’interprétation de celles-ci. Pourquoi les filles? « Bonne question, haha! Parce qu’elles sont rock ‘n’ roll? », a dit un des membres du groupe. J’aime bien cette réponse!

Je dis à suivre car je retournerai certainement les voir. Ils joueront au bar l’Absynthe le 20 mai prochain dans le cadre du Pouzzafest (festival punk de Montréal). Ils méritent toute notre attention, car le talent est bien là!

http://www.myspace.com/lesmarinellis ou sur Facebook (Le Kid & Les Marinellis)

Sophie D.

Photo: Étienne Dagenais

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :