Le Médium Saignant

août 23, 2011

VIH: Ensemble, nous marcherons

Filed under: Actualité Marie-Vic — lemediumsaignant @ 3:33

Montréal – C’est le 18 septembre prochain qu’aura lieu la 19e édition de « ÇA MARCHE » de la Fondation Farha, un événement organisé dans le but de venir en aide aux victimes du SIDA et de sensibiliser les gens envers cette maladie. Cette marche de 7 kilomètres a été créée par Ron Farha, le fondateur de cette Fondation. Il était atteint du SIDA et n’a malheureusement pas pu participer à cette marche, s’étant éteint peu de temps avant. Il avait espoir de voir un jour un monde dans lequel cette maladie n’existerait plus. Au Québec, près de 20 000 personnes sont atteintes du SIDA (source : http://www.farha.qc.ca).

Ils sont présentement quatre dans les bureaux à travailler sur ce projet, donc chacun est très occupé, d’où l’importance d’avoir des bénévoles qui s’impliquent. Parmi ces quatre organisateurs, Jeannie Payette-Rivest s’occupe du recrutement. La mise sur pied de l’édition 2011 a débuté en mai dernier et elle travaille d’arrache-pied depuis : « On doit se rendre à notre objectif qui est d’avoir 9 000 participants en très peu de temps. C’est plus difficile que pour la plupart des autres causes, car il y a certains tabous qui entourent cette maladie, » a-t-elle affirmé. L’année dernière, la Fondation n’avait pas réussi à atteindre cet objectif puisqu’il y avait eu 8000 marcheurs, causant une perte d’argent par rapport à ce qui était voulu. À date, la recruteuse a dépassé le cap des 10 000 appels.

« Je dois réussir à appeler les 15 000 ex-participants de la marche en plus de les contacter par courriel, je dois faire du recrutement dans les rues et dans mon entourage et je dois appeler le plus d’écoles que possible pour réussir à recruter le nombre de marcheurs désiré, » a ajouté Jeannie Payette-Rivest. Avec les écoles secondaires, le but est de recruter des équipes de marcheurs et de sensibiliser les élèves à la cause du SIDA. Au Cégep, les étudiants sont plus sensibilisés, donc la Fondation Farha y cherche surtout des équipes de marcheurs qui seront en mesure de ramasser des fonds, alors qu’au niveau universitaire, ce sont en majorité des bénévoles qui sont recherchés. Selon la recruteuse, « plus les gens sont âgés, plus ils veulent s’impliquer dans la marche, normalement. Ils se sentent plus près de la cause, plus concernés. »

Toutefois, ce ne sont pas toutes les écoles contactées qui embarquent. « La directrice d’une école secondaire que j’ai appelée se sentait peu concernée par la cause puisqu’elle dirige une école de fille. Comme si le SIDA ne pouvait pas exister lorsqu’on est dans une école de fille! » a déclaré Jeannie Payette-Rivest, sur un ton légèrement choqué. La participation des étudiants des écoles secondaires dépend surtout de la motivation du personnel qui s’occupe des activités parascolaires ou des animateurs de pastorale qui inciteront les élèves, car la marche a lieu environ deux ou trois semaines après le début des cours, ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour monter des équipes. Heureusement, la communauté gaie, elle, prend les devants et s’investie au maximum : « Pour chaque cause, une communauté ressort. Pour le cancer du sein, ce sont les femmes et les féministes, et pour le SIDA, ce sont surtout les homosexuels, » a ajouté Jeannie Payette-Rivest. Leur support est donc essentiel.

 

« Pour chaque cause, une communauté ressort. Pour le cancer du sein, ce sont les femmes et les féministes, et pour le SIDA, ce sont surtout les homosexuels. » – Jeannie Payette-Rivest

 

L’événement ÇA MARCHE est le plus populaire de tous les événements organisés par la Fondation Farha et il est également celui qui permet de ramasser le plus d’argent. En effet, en moyenne, ce marchethon permet à la fondation d’amasser plus de 400 000$ chaque année. On ne peut qu’espérer que cette année, un record sera battu!

Vous pouvez vous inscrire en ligne au www.farha.qc.ca. Des kiosques auront lieu dans notre université au début du mois de septembre et les dons seront acceptés jusqu’en décembre. Il n’est toutefois pas nécessaire de donner de l’argent pour participer à la marche.

 

Laura Pelletier

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :