Le Médium Saignant

novembre 14, 2011

Les coquelicots, sang versé de nos compatriotes

Filed under: Actualité et politique,À la une,novembre 2011 — lemediumsaignant @ 5:39

 

Dix millions de soldats sont morts durant la Première Guerre mondiale. Entre 22 et 25 millions de combattants sont morts durant la Seconde Guerre mondiale. Ceci fait un total de plus de 30 millions d’âmes innocentes mortes, sans oublier que plus de 2 600 vétérans sont morts en Afghanistan et Iraq depuis 2001 et les chiffres ne cessent d’augmenter. La question que nous nous posons le plus souvent est pourquoi? Et à quoi bon? Nous savons aussi que l’argent que dépensent les États-Unis pour leurs institutions militaires pourrait nourrir l’Afrique entier plusieurs fois. Toutes ces réflexions sont justes, mais nous oublions parfois de prendre une minute et de penser aux soldats faisant partie de l’armée, à ces personnes ayant des familles et des vies comme chacun de nous. Nous prenons souvent trop de temps à méditer sur l’explication de la situation, sur sa justification, mais pas toujours à ses impacts sur ces guerriers. Nous ne prenons pas souvent le temps de verser une pensée ou même une larme pour ces hommes et ces femmes qui, malgré leurs bonnes intentions, défendent et meurent pour une cause perdue. Le Jour du Souvenir est donc le temps pour commémorer les âmes de ceux-ci, pas seulement de ceux morts durant les guerres mondiales, mais de ceux morts de toute guerre dans l’histoire de l’homme. Ce vendredi, le 11e jour du 11e mois 2011, à 11h, vous êtes invités à prendre une minute de silence pour vous souvenir de ces combattants.

« Nous sommes morts, nous qui songions la veille encor’ à nos parents, à nos amis. C’est nous qui reposons ici, au champ d’honneur. » – John McCrae, Au champ d’honneur

Le coquelicot est, comme vous savez tous, symbole du sang versé des soldats sur les champs de bataille. Ce fut John McCrae, lieutenant-colonel canadien et médecin durant la Première Guerre mondiale, qui remarqua que les champs, nus avant la bataille d’Ypres de 1915, se sont recouverts de fleurs rouge sang après le combat, ce qui lui a poussé à écrire Au champ d’honneur, poème connu par tous. Mais saviez-vous que le coquelicot incarne également, dans le langage soutenu des fleurs, l’ardeur fragile? Est-ce un hasard que ce genre d’antithèse pourrait être considérée comme la dévotion des soldats à leur pays, de ces soldats extrêmement forts mentalement mais, étant seulement des êtres humains, fragiles physiquement? En réalité, ces fleurs poussaient après une bataille, car la chaux, produite par la décomposition des os des morts, favorise la poussé de ce type de plante. Reste-t-il que le coquelicot demeure l’emblème de la mémoire des soldats morts.

C’est d’ailleurs Moina Belle Michael, professeure américaine qui, touchée par le poème de McCrae, a immortalisé cette fleur comme symbole des vétérans. Elle a également écrit un poème appelé We Shall Keep the Faith en réponse à Au champ d’honneur, originalement appelé We Shall Not Sleep (In Flanders Fields). « Dans un moment fort de résolution, j’ai pris l’engagement de garder la foi et de toujours porter un coquelicot rouge des champs de Flandre comme symbole du Souvenir afin de servir d’emblème et de garder la foi avec toutes les personnes décédées, » avait-elle déclaré. Depuis 1921, la tradition des coquelicots distribués et portés sur les vêtements durant le mois de novembre se poursuit à travers plusieurs pays.

Au champ d’honneur

Au champ d’honneur, les coquelicots
Sont parsemés de lot en lot
Auprès des croix; et dans l’espace
Les alouettes devenues lasses
Mêlent leurs chants au sifflement
Des obusiers.

  • Nous sommes morts,
    Nous qui songions la veille encor’
  • À nos parents, à nos amis,
    C’est nous qui reposons ici,
    Au champ d’honneur.

À vous jeunes désabusés,
À vous de porter l’oriflamme
Et de garder au fond de l’âme
Le goût de vivre en liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d’honneur.

 

-John McCrae

 

Photos par Kevin Melgar Fonzy

Article par Ashley Ornawka

*Statistiques, informations et citations prises de Wikipédia.

 

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :