Le Médium Saignant

décembre 13, 2011

Pique-nique sur la voie ferrée

Filed under: décembre 2011,Mini-roman — lemediumsaignant @ 10:52

Partie 3

Par Julie Houle-Serwatynski

Lisez la deuxième partie dans l’édition de novembre 2011 du Médium Saignant.

 …

–       Je vais demander Jeanne en mariage.

–       Est-ce que tu ne t’engages pas un peu trop rapidement, Julian ?

–       Pourquoi attendre, je suis fou de Jeanne, c’est la femme de mes rêves pour moi.

Il sortit avec fierté une petite bague couleur azure de la poche de son pantalon.

–       Si Jeanne accepte de m’épouser, est-ce que tu veux nous faire l’honneur d’être notre demoiselle d’honneur ?

Je me sentis toute bizarre lorsqu’il me posa cette question.

–       Bien sûr que je vais le faire.

–       Tu es merveilleuse Lilya.

Je pris conscience que mes deux meilleurs amis m’ont annoncé ce soir qu’ils allaient se marier.

–       Écrivons cet article.

–       Allons-y !

Finalement, à deux heures trente-sept du matin, l’article sur la venue du président était prêt à être publié.

*** 

À mon réveil, j’étais seule dans mon lit. L’odeur d’Avan était encore perceptible sur son oreiller. Le retour d’Avan avait réconforté mon cœur. Il était parti porter Katherina à l’école.  Je me rendis à la cuisine et je vis sur la table une petite note.  Elle disait :

« Ça fait du bien d’être de retour à la maison. Tu étais si belle quand tu dormais  à côté de moi. Tu m’inspires même quand tu dors. Je dois aller rencontrer mon gérant aujourd’hui pour discuter du prochain album. Je vais m’occuper d’aller chercher Katherina à l’école. Elle voulait qu’on aille te voir performer sur scène ce soir. Je lui ai dit qu’on irait ! =D J’ai hâte de m’asseoir avec toi sur le canapé et qu’on ait une conversation ensemble. On se voit ce soir, ma belle Lilya.

Avan »

Je pris une des pommes vertes qui étaient sur la table et je croquai dedans. Elle était si délicieuse. Ensuite, je me suis préparée pour aller chez Nancy. Je me rendis chez elle avec ma Volvo. Lorsque j’étais devant la porte de son appartement, je cognai au moins cinq fois, mais il n’y avait pas de réponse. Nancy vint m’ouvrir la porte sans me saluer. Elle avait l’air d’avoir pleuré et elle sentait la bière.

– Est-ce que tu as bu quelques bières, Nancy ?

– Oui, j’en ai bu trois. Une chance que tu t’es pointé, car j’allais en boire une quatrième.

– Quelque chose t’arrive, je le sais.

– Je ne me sens pas bien du tout.

L’appartement au complet sentait la cigarette.

– Tu peux tout me dire Nancy.

– Tu ne comprends pas à quel point je t’envie. Ta vie est comme un rêve. Tu n’as pas de problème d’argent et tu as une fille de six ans qui est brillante.

Elle se mit à pleurer sur son lit.

– Nancy, ta vie est extraordinaire, tu vas te marier avec l’homme que tu aimes.

– Je sais que c’est merveilleux, mais il m’est arrivé quelque chose de grave. Je suis allée passer des tests, il y a quelque temps, pour savoir ce que j’avais, car je me sentais toujours faible.

– Pourquoi tu ne m’as rien dit ?

– Je n’en ai parlé à personne, j’ai gardé ma douleur un secret.

– Qu’est-ce qu’il t’a dit, ton médecin ?

– Il m’a dit ce matin que j’ai la leucémie. Je vais probablement mourir, Lilya.

J’étais sans mot. Je ne pouvais pas la voir partir, jamais. Elle était si précieuse à mes yeux. C’était un des êtres humains qui me comprenait le mieux sur cette terre. Ma meilleure amie.

– Tu ne vas pas mourir Nancy.

– Tu ne peux pas prédire l’avenir Lilya, tu n’es pas Dieu.

– Je vais prier et te soutenir. Tes traitements vont marcher.

– Je ne veux pas le dire à Éric.

– Tu dois lui dire si tu l’aimes.

– Je l’aime comme je n’ai jamais aimé aucun autre homme.

– Lilya, est-ce que la mort te fait peur ?

– J’ai peur que la mort emporte ceux que j’aime, mais je n’ai pas peur qu’elle m’emporte, et toi ?

– C’est difficile à expliquer. J’ai peur du moment et de l’agonie. J’ai tellement de rêves à réaliser. Je veux être une épouse, une mère, un docteur…

À suivre dans la prochaine édition du Médium Saignant…

Rihab Essayh   

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :