Le Médium Saignant

février 19, 2012

Edward Steichen, un voyage à travers des portraits

Filed under: Édition spéciale février 2012,Mode — lemediumsaignant @ 2:43

Par Catherine Foisy

Qui dit vacances des fêtes dit forcément voyage ou activité qui ne peut être réalisé lors d’une session scolaire. Pour ma part, le voyage que j’ai effectué fut un voyage dans le temps à travers l’œuvre d’un photographe qui m’a laissé bouche bée devant son talent incomparable. Ce voyage a pris place à l’exposition Steichen. Glamour, mode et célébrités. Les années Condé Nast, 1923-1937 au Musée national des beaux-arts du Québec.

Avant toute chose, il est important de savoir qu’Edward Steichen fut un des premiers, voir le premier photographe, à photographier des célébrités en lien avec la mode. Cet homme qui misait sur les jeux de lumière fut nommé photographe en chef de Vogue et de Vanity Fair en 1923. L’exposition en elle-même ne peut être dite inédite, puisqu’elle est composée de photographies qui se retrouvent dans plusieurs bouquins et de très peu d’informations supplémentaires rattachées à la vie de l’artiste. Les photos se retrouvaient accrochées au mur avec de courtes descriptions pour chacune d’entre elles ainsi que quelques citations mises en valeur provenant de Steichen lui-même telles que «  Prenez de bonnes photos. L’art en émanera de lui-même ». Il faut dire que les images étant tellement magnifiquement impressionnantes, la mise en scène de l’exposition aurait été de trop si elle avait été plus originale ou plus colorée puisque l’ultime but était de démontrer le talent de Steichen. Toutefois, pour ceux et celles qui ne connaissaient pas l’artiste, ce fut un moyen complet de découvrir plusieurs pièces de son œuvre.

On compte parmi les informations supplémentaires sur les différentes photos une liste des différents designers et joailliers de l’époque qui ont contribué à l’habillement des premiers mannequins et des différentes célébrités d’Hollywood photographiées. Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Coco Chanel et Elsa Schiaparelli sont les grands couturiers de l’époque. Bien que ceux-ci soient les plus importants de l’époque, Madeleine Cheruit et Lucien Lelong ont également travaillé sur ces réalisations. Du côté des accessoires, des masques ont étés créés par un illustrateur polonais nommé W.T. Benda, Vida Moore du côté des chaussures ainsi que la Maison Cartier, une joaillerie parisienne de luxe mondialement connue qui prêta ses bijoux à la photo et bien d’autres ont permis à Steichen d’immortaliser la mode.

«  Prenez de bonnes photos. L’art en émanera de lui-même » – Edward Steichen

Les gens que Steichen photographiaient pouvaient être acteurs, danseurs, chanteurs, politiciens, membre de la royauté, athlètes, ou écrivains, car l’idée du créateur était la suivante : « Peu importait que les sujets soient hommes politiciens, auteurs, poètes, acteurs, boxeurs professionnels ou musiciens ; tous étaient intéressants ».

On dit que l’artiste aurait photographié plus de 1 000 célébrités pour Vanity Fair entre 1923 et 1937. Rappelons-nous qu’à l’époque, la photographie était associée aux gens célèbre, or, Steichen réussit à prendre en photo des enfants jouant dans un parc tout en conservant l’aspect artistique de la photographie.

Mon impression face à cette exposition est très bonne, car elle fut très enrichissante. Je me rends maintenant compte à quel point une photographie peut être observée sous différents angles et ne pas donner le même résultat visuel. Cette exposition se terminant le 5 février, je vous conseille le livre «  Edward Steichen In High Fashion, the condé nast years 1923-1937 », puisque ce livre reprend presque tout ce qui était présent à l’exposition en contenant différentes informations supplémentaires. Pour conclure, Steichen fut un personnage-clé dans le monde de la mode et il laisse derrière lui les traces de son travail acharné. Il restera une inspiration pour Vogue et Vanity Fair, puisqu’il fut le géniteur de la photographie de ceux-ci à l’époque.

 

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :